Les véhicules militaires ont débarqué à la Cité Bel-Air

BOULAZAC-ISLE-MANOIRE Les visiteurs de tous âges ont pu découvrir différents engins d’origine ou d’utilisation militaire différentes ainsi que leurs équipements et uniformes. PHOTOS JEAN-CHARLES MOROTE 

Ce n’était pas un nouveau Débarquement, pas même un « D-Day », ce samedi 31 juillet à la Cité Bel-Air à Boulazac. Mais simplement de sincères retrouvailles, avec quelques membres de l’association MVCG (Military Vehicle Conservation Group), association ayant pour objet la préservation de tous types d’engins d’origine militaire de quelque époque, qu’ils soient et n’étant plus fabriqués ainsi que le développement d’un musée pour sauvegarder le patrimoine militaire, l’éducation historique et culturelle, dans un devoir de souvenir.

Des dizaines de passionnés

Elle regroupe ainsi une trentaine de passionnés de tous âges, qui s’intéressent à la préservation, à la restauration de tous types d’engins d’origine ou d’utilisation militaire qui ne sont plus fabriqués, ainsi que leurs équipements et les uniformes portés par les équipages. « Le tout en stricte conformité de l’époque d’utilisation d’origine, au bouton de guêtre prés », précise Francis Desage, président de l’association Les Amis de Barnabé.

Ce véritable musée mobile participe à de nombreuses concentrations, expositions statiques, commémorations, chaque fois qu’il est sollicité. La diversité des matériels représente un élément pédagogique de rappel de l’histoire ou un support historique aux défilés officiels, avec le devoir de mémoire qui s’impose.

Un véritable musée mobile

Aujourd’hui, ce musée mobile est aussi devenu une véritable vitrine de la sauvegarde du patrimoine militaire, mais reste présent dans diverses occasions, comme ce fut le cas par exemple pour le tournage du film d’époque Ici Bas en 2010 ou pour les fêtes commémoratives du centenaire du camp militaire de la cité Bel-Air en 2017. « Une nouvelle occasion de créer encore dans ce quartier de belles amitiés durables », rajoute Francis Desage. C’est ainsi que ce week-end, ces sympathiques militaires, n’ayant pu cette année encore participer à la Bourse aux armes de Neuvic, ont installé malgré tout un camp, avec des participants, venus parfois d’assez loin (un groupe de La Rochelle), avec l’excellente idée de rendre une petite visite aux Amis de Barnabé, pour permettre ainsi à tous de se retrouver après quatre ans de séparations, autour d’un petit buffet et évoquer ainsi de joyeux et plus tristes souvenirs.

« Certains nous ayant hélas quitté depuis 2017, hier encore, ceux-là pour qui nous avons aujourd’hui nos plus belles pensées », concluait ému, Francis Desage, dans son discours d’accueil.

Pour être membre actif de l’association MVCG, il n’est pas obligatoire de posséder un véhicule correspondant à l’objet des statuts, seul l’intérêt qu’on y porte est nécessaire pour découvrir au sein de ce groupe des amis animés par un même état d’esprit, du respect d’autrui et des lois.

Une trentaine de passionnés d’engins militaire se sont rassemblés ce week-end pour partager leur passion. À travers un musée mobile, l’occasion était aussi belle pour fédérer les habitants de la Cité Bel-Air.

 

Quelques membres de l’association MVCG (Military Vehicle Conservation Group) se sont retrouvés pour partager ensemble leur passion pour les engins militaires.

 

 

Correspondant DL Jean-Charles Morote Tél : 06 09 60 25 74 jcm24@laposte.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.